Photos‎ > ‎

Sauvain

Marche des Hautes Chaumes
Organisateur :
Association des Jeunes de Sauvain

23 juin 2019

Pour ce premier week-end de l'été, pas trop de choix, Sauvain est la seule marche de village organisée dans la Loire.
ça tombe bien, il fait beau et chaud, on appréciera la moyenne montagne avec déjà 17°C au départ, pourtant à 900m d'altitude.

Un peu de dénivelé négatif pour commencer, on suit un sentier ombragé agréable en contrebas de la route très passante (procession de Porsches en particulier).

Arrivée au 1er relais après plusieurs petites côtes.

On monte encore un peu, direction la vallée sauvage, d'origine glaciaire, de Chorsin.
Trop tard pour moi pour emprunter le grand circuit qui ira plus au coeur de la vallée.

Sur la 1ère partie, on emprunte un chemin forestier sans trop de pente, au milieu de certains sapins imposants.
La fraîcheur est appréciable à l'ombre de la forêt et en traversant des ruisseaux qui débitent après cette semaine pluvieuse.
Puis les choses sérieuses commencent, on prend un sentier bien raide, c'est parti pour 200m de dénivelé !
Dommage, je devais trop regarder mes pieds, j'ai loupé le petit détour pour voir la cascade de Chorsin ...

Quand l'ascension est finie, changement radical de paysage, on arrive sur des plateaux, les Hautes chaumes, avec des plants de myrtille et même des brins de muguet.
Trop tôt probablement pour voir les myrtilles, mieux vaut revenir le 15 août pour leur fête à Sauvain.

Le radar de Pierre sur Haute (1634m) n'est plus bien loin, le circuit s'arrêtera à ce niveau et n'ira pas plus haut que 1300m d'altitude.

2éme relais face à la plaine du Forez et les Montagnes du Matin en fond.
Température idéale pour marcher, un petit vent limite les coups de chaud.
Cette marche est victime de son succès, rupture de stock sur je sais plus quoi : heureusement qu'il y a de la fourme !
Pas évident non plus à prévoir, ce n'est que la 2ème édition de cette rando, de plus organisée par les jeunes du village.
Par contre, c'est rare, on a droit à du "vrai" jus de fruit et de la limonade.

Direction Chalmazel, à défaut de la station, on aperçoit une piste de ski.

Paysage plus campagnard ensuite, beaucoup de prés pour nourrir les vaches dont le lait donnera la fourme de Montbrison.

Encore des passages rafraîchissants au bord des ruisseaux.
Après un printemps plutôt sec, ça fait plaisir de voir et d'entendre l'eau couler.
Le ciel est de plus en plus voilé, il commence à faire chaud : 25°C.

Retour à la salle avec une crèpe et une patate à déguster avec de la fourme fondue.
Au final, tarif un peu élevé par rapport à d'autres marches (8€ pour 19km) et vu les difficultés d'approvisionnement sur certains relais.
Mais ce n'est que la 2ème édition : à suivre ...