Photos‎ > ‎

Meaux la Montagne



Organisateur : Comité des Fêtes

A savoir :
Le balisage est renforcé lors de cette marche, mais la plupart des pancartes et balises sont présentes en permanence :
vous pouvez donc parcourir ces sentiers tout au long de l'année.
Retrouvez le plan des circuits sur le site du village meauxlamontagne.fr

6 mars 2016

Ambiance hivernale au départ, avec de la neige toute fraîche tombée dans la nuit et 1 petit degré sous zéro.
Environ 3-4 cm de neige au village, mais pas de quoi gêner la circulation sur les routes.

Les brouillards se trouvent juste au dessus du village.
Heureusement, comme d'habitude, les circuits sont les mêmes d'une année sur l'autre, et on commence donc par descendre.

De minuscules grains de grésil nous accompagnent dans la côte vers le 1er relais.
Les sols ne sont pas gelés, la neige ne tient pas par endroits et donne un peu de gadoue.

Halte au 1er relais. Malgré une petite bise, il ne fait finalement pas trop froid.
On se refroidit vite quand même, la pause sera courte.

Le plafond nuageux s'élève petit à petit, on échappera aux brouillards sur les crêts.

Descente dans la vallée où on aura droit à de furtifs rayons de soleil.

En ce début 2016 assez pluvieux, les cours d'eau sont à un niveau guère vu en 2015.

Nouvele côte avant le 2ème relais-saucisse.





On approche des 700 m d'altitude, la neige tient mieux au sol.
Plus de gadoue, et l'impression de marcher sur du coton sur cette neige fraîche, qui craque sous les pas.
On se croirait à Noël dans ces pépinières de sapins.

Après le 3ème relais, les traditionnels coucous sont fidèles au rendez-vous.Un peu pâlots quand même ...
Cet hiver a beau être le plus chaud mesuré en France, la végétation n'est finalement guère plus en avance en ce début mars.

On remet vite la capuche sous une petite giboulée de grésil.

Après un passage boueux qui aurait bien mérité quelques rigoles, ou une déviation comme il y a 2 ans, retour sur les crêts avec un soleil qui perce.
Avec la réverbération sur la neige, on en regretterait presque la grisaille tellement on est ébloui. Surtout quand on n'a pas de lunettes de soleil !

Retour au village pour la soupe aux oignons.
On est passé dans le positif : 1,5 °C et les quelques rayons de soleil remettent rapidement les champs au vert.





2 mars 2014

Amplepuis et Cublize étaient dans le brouillard, mais heureusement on trouve le soleil en arrivant à Meaux, un peu comme il y a 3 ans (voir plus bas).
Avec 1 petit degré, il ne gèle pas, mais on n'en est pas loin.
Un peu plus haut , il reste encore de la neige tombée 24h plus tôt.

Sur cette marche, en général pas trop de surprise au niveau des circuits, qui ne changent pas d'une année sur l'autre.
Une petite exception pour cette 30ème édition : certains passages étant impraticables suite aux pluies, les premiers kilomètres sont inédits.
Et finalement, ils m'ont bien plu, puisqu'on évite le carrefour routier de Magny.

Dans ce secteur, de belles forêts de douglas, petits et grands.


Traversée d'un ruisseau, mais on peut garder les pieds au sec.



Passage inédit au dessus de Magny.
Le printemps s'approche...


Arrivée au 1er relais : un peu de soleil et de vin chaud pour se réchauffer.

Un peu plus au sud, les brouillards se dissipent lentement.


Le circuit ne change pas (ou peu), mais on a droit quand même à un nouveau paysage suite à une coupe de sapins sur cette crête.


Descente en slalom pour éviter la boue et l'eau.
De face, le soleil commence à bien chauffer :
il est temps d'enlever une couche avant d'attaquer la côte qui mène au 2ème relais.


Relais à la fraîche, dans une petite clairière.
Saucisse pour se réchauffer.
Le petit raidillon est toujours là.
Un peu de neige cette année pour refroidir les moteurs en surchauffe.

Vue shématique du circuit entre le 1er et 2ème relais:


Arrivée au 3ème relais.
Comme les années précédentes, on a le choix à partir de là d'opter pour la 16 ou la 20 km.
Bien sur pour le même prix de 5€.
Les premiers coucous, toujours dans le même talus bien exposé.
 Mais on n'en voit pas encore dans les champs.


Une petite déviation avant d'arriver au village et de déguster la soupe aux oignons.
6°C à l'arrivée sous un ciel ensoleillé malgré quelques nuages.




6 mars 2011

Mauvaise surprise en passant le col du Pilon : alors que le ciel était clair du côté de Valsonne, c'est la purée de pois en redescendant sur Ronno. Ambiance grise également à Cublize, et tout le long du trajet en montant à Meaux, où l'espoir renaît avec le soleil qui apparaît juste à l'entrée du village.
La température est bien fraîche, et même glaciale avec -1°C.
Au départ  à 650 m d'altitude, on se trouve donc à la limite du brouillard et du ciel bleu.
Pas de chance, le circuit commence par descendre dans le brouillard !


Quelques flaques d'eau gelées pour rappeler que c'est bien encore l'hiver.
Une belle forêt de sapins.


Petite côte ensuite pour sortir du brouillard et retrouver le soleil, qui sera bien présent au 1er relais, et qui nous rappelle par ses chauds rayons que le printemps n'est plus bien loin. On ne verra plus les brouillards le reste de la journée.








On passe ensuite sur un versant bien ensoleillé, et on redescend au milieu des champs...

...avant une nouvelle petite côte pour rejoindre le 2ème relais dans les bois.


Après un petit passage tranquille dans les sapins, les choses sérieuses commencent, avec un raidillon d'une bonne centaine de mètres de dénivelé, histoire de faire digérer la saucisse. 







Ensuite, le reste du circuit est beaucoup moins vallonné, et en grande partie sur les crêtes, avec un détour par le fond de vallée pour la 20 km.
A savoir : comme les circuits de 16 et 20 km se séparent juste après le dernier relais, vous êtes libre de décider à ce moment celui que vous souhaitez.


Sur un talus bien exposé, le premier coucou de l'année, accompagné d'autres fleurs, ainsi qu'une abeille déjà au travail.



Sur cette fin de circuit, gros contrastes de températures : en quelques centaines de mètres, on passe soit de la chaleur printanière avec des chemins un peu boueux soit au froid à l'ombre des sapins avec un sol bien durci par le gel.


Retour au village, sous une température douce de 8°C, et avec une bonne soupe pour se réchauffer.


 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...