Photos‎ > ‎

Saint Cyr de Valorges

Randonnée des crêtes


2 octobre 2016

On prend les mêmes et on recommence : circuits identiques à l'année précédente.

Ciel un peu couvert mais température pas trop fraîche au départ : 10 °C.
Cette fois l'automne est là, la chaleur, encore présente la semaine dernière sur la virade de Frontenas, s'en est allée.

Un petit dénivelé avec en récompense une belle vue en direction de la plaine roannaise.

Les fougères ont bien profité du printemps et début d'été pluvieux, certaines atteignent les 2 mètres.

Encore une petite côte avant le 1er relais, et son petit pain aux pralines.

Tour Matagrin en vue : on monte encore.

On monte toujours, mais dans les douglas.

On ne peut pas toujours monter, on retrouve finalement un peu de plat, sur la ligne de séparation des eaux Atlantique/Méditerranée.
Dommage que d'année en année la végétation bouche petit à petit la vue.

Ciel un peu plus chargé au loin sur les monts de la Madeleine.
Ces gros nuages nous donneront quelques petites gouttes 1 heure plus tard.

Des curieuses au traditionnel relais de l'étang.
Une nouveauté cette année on trie les déchets !

Passage par le monument dédié aux aviateurs américains tombés ici pendant la seconde guerre mondiale.

Des arbres perdent leurs feuilles, ce n'est pas l'automne, mais l'été sec qui en est la cause.
Les petites pluies de juin-juillet avaient gardé les prés au vert, les arbres n'en ont pas profité.

13°C à l'arrivée, et encore 500 bons mètres avant de rejoindre la voiture.


 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...




5 octobre 2015

Petite fraîcheur ce matin, après une fin de nuit bien claire : 7°C au départ.
Avec le froid, et après la pluie de la veille, beaucoup de rosée dans les champs, qui ressemble presqu'à des gelées.
On n'en est pas loin, puisque des traces de gel ont en effet été signalées sur le circuit (mais il fait déjà plus "chaud" lors de mon passage).
Le petit vent de sud qui souffle ne radoucit pas vraiment l'atmosphère; les rayons du soleil sont heureusement là pour nous réchauffer.

Le houx est bientôt à point : encore quelques jours pour finir de passer de l'orange au rouge.

Comme l'année dernière, direction Violay.
La Tour Matagrin au sommet et le barrage d'Echancieux (loin d'être plein) en bas.

A l'ouest, vue sur le village de Sainte Colombe sur Gand, et derrière la plaine du Forez, sous les brouillards.

Quelques passages en sous-bois rafraîchissants.
On est content de retrouver le soleil à la sortie.
Arrivée au 1er relais, avec son menu petit déjeuner : un petit pain aux pralines et pain + chocolat.

On prend de l'altitude, les brouillards se dissipent peu à peu dans la plaine du Forez.

Bientôt le temps des châtaignes.

Dernière côte dans les bois, éclaircis depuis l'année dernière.

Malgré la pluie de la veille, à part 2-3 flaques, les chemins ne sont pas boueux.
En grattant la terre sous les sapins, on trouve même rapidement le sec : les sols peuvent encore absorber de l'eau !
Ensuite, long passage sur les crêtes, en suivant le GR7.
Dommage que la végétation soit de plus en plus envahissante de part et d'autre de ce chemin, ce qui limite les points de vue.
On apercevra juste le Mont Blanc entre 2 arbres.

Après le relais saucisson et patates, retour au village, sous un ciel qui commence à se voiler.
Encore frais à l'arrivée : 12,5°C.


 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...



5 octobre 2014

Les circuits sont modifiés par rapport à l'année précédente : on part par le bas du village, sur des chemins récemment fauchés, et avec une petite odeur de foin !

La température est agréable (12,5°C). Le ciel gris mais encore lumineux.
Après 2-3 gouttes tombées vers 9h, et en l'absence de vent, dans les côtes le temps devient vite un peu lourd.

Vue sur le village.


Alternance de petites côtes et descentes, à travers champs.


Passage au dessus du barrage d'Echancieux, qui est loin d'être plein.
Malgré la sécheresse de septembre, les prés sont relativement verts ici.


Le circuit remonte la vallée en direction de Violay, puis on rejoint les crêtes qui séparent le Rhône de la Loire.
A partir de là, le circuit est plus plat, avec plus de forêts.
En se retournant, un petit coup d'oeil sur la grisaille et quelques gouttes de pluie qui vont malheureusement nous rejoindre.

Donc guère de visibilité sur les crêtes, surtout en traversant une épaisse forêt de sapins.
Elle aura au moins le mérite de nous protéger de la pluie.

A l'approche de l'étang et de son traditionnel relais, juste à la limite du brouillard.
Sur mon circuit de 18 km, le saucisson n'est pas pour tout de suite, on bifurque à droite en direction de Joux et des sources de la Turdine.
Un petit loupé sur le tracé du circuit : le 18km est plus proche de 21 km en fait (confirmé par d'autres randonneurs).
Après les 2 premiers relais assez légers, le saucisson et ses patates seront donc d'autant plus appréciés au relais du chalet.

Avant d'arriver à l'étang, on a droit cette fois à une vraie petite pluie.
Plus histoire d'embêter les marcheurs que pour arroser : les goutes traverseront à peine les sapins.

Et toujours des brouillards ...


Une nouveauté sur cette édition : une petite halte à la tourbière de Valorges.
Celle-ci était déjà présente les années précédentes, mais elle a été réhabilitée récemment avec la coupe de résineux pas adaptés à ce milieu humide.
Les tourbières sont plutôt rares dans notre secteur : il ne s'agit pas de simples marécages.
On y apprend qu'y vit en particulier la sphaigne, une plante capable d'absorber jusqu'à 26 fois son poids en eau.

Retour au village, sous un plafond nuageux toujours aussi bas, et une température plus fraîche que le matin : 11,5°C.
Mais avec un petit rayon de soleil juste à l'arrivée et au final une météo plus clémente que ce que laissaient présager les bulletins télévisés de la veille.



 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...




6 octobre 2013

Brouillard et crachin au départ de cette marche : rien de très encourageant, avec une visibilité d'à peine une centaine de mètres...
Circuit identique à celui de l'année dernière. Pour cette édition il faudra malheureusement se passer du paysage
Seule consolation : une température relativement douce avec 10°C.

Sur les crêts, un petit vent de nord très désagréable avec cette humidité.
Heureusement, on prend la direction du sud, avec le vent dans le dos.
Les vaches elles aussi ont choisi la même orientation !

Le travail de l'araignée sur du houx :

Marche d'automne ...
Des sentiers humides mais pas trop boueux, et très bien dégagés dans les parties herbeuses.

On perd en altitude et on gagne en visibilité. Mais pas pour très longtemps...

Le crachin et le brouillard seront présents sur les 3/4 du circuit.
Dommage quand on passe sur le GR7, d'où l'on peut voir le Mont Blanc par beau temps.

Malgré la météo, un peu d'affluence quand même au relais du Chalet.
Et une assiette chaude de saucisson-patates toujours la bienvenue.

Retour au village, qui est juste passé sous le plafond nuageux maintenant.
On apercevra même une petite lueur de soleil.
Température guère plus chaude que le matin : 11°C.


7 octobre 2012

Douceur automnale au départ avec 12,5°C sous un couvercle gris. 
Les prévisions météo annoncent de la pluie ce matin : ce n'est pas heureusement pas le cas à Saint Cyr, mais on ne peut pas en dire autant du col du Pin Bouchain à 2 -3 km d'ici, pris dans une petite pluie.


Départ à travers champs, sur les crêtes, avec une vue dégagée sur la plaine du Forez. On aperçoit même le soleil qui brille sur les contreforts des monts du Forez (ce n'est pas le cas des sommets de Chalmazel). Ici il ne fait pas aussi noir que la photo pourrait le faire croire.


A défaut du jaune du soleil, quelques fleurs de chèvrefeuille.

Un intérêt des randos de village, et de celle-ci en particulier : des traversées dans des propriétés privées (ici des champs), qui ne sont autorisées que ce jour de la marche.


Un temps à champignons ...
Certains en ont d'ailleurs profité pour remplir leur sac (mais pas avec les rouges!).



Depuis 2 ans, quelques modifications de circuit, et même des relais différents de ceux que je connaissais d'habitude, dont un par ici en face de Saint Cyr.


Circuit vallonné, avec des alternances fréquentes de côtes/descentes et finalement assez peu de plat : de quoi se dégourdir les jambes ! 
et en plus très peu de goudron...


Une averse bruineuse de 5 petites minutes qui s'évacue sur Violay.

Dernière partie du circuit sur les crêtes, pas loin du brouillard, avec un petit crachin.


Le traditionnel relais du "chalet", et son toujours excellent saucisson-patates, accompagné du fromage local, le bageon de Valorges.


On repasse sous le plafond nuageux et le crachin pour redescendre à Saint Cyr.
Température encore douce de 16,5°C pour clore cette marche finalement beaucoup plus sèche que prévue.




3 octobre 2010 

Le vent du midi a soufflé toute la nuit, et continuera pendant toute la marche. D'où une grande douceur le matin (15°C environ).
Cette année, les organisateurs ont modifié les parcours, avec un départ inédit par le haut du village, avant de retrouver les chemins plus habituels. 
Passage au pied de la Tour de Ressy (XII-XIII ème siècle), à 704 m d'altitude.

Descente à travers prés en direction de Sainte Colombe sur Gand, avec quelques jolies fleurs.
A signaler la carte du circuit, faite maison, qui mentionne les passages en prés ou en bois.

Vue sur le chantier de l'A89, qui avance à grands pas. Derrière les vaches, un viaduc en cours de construction.


Tempête sur le barrage d'Echanssieux, avec quelques vaguelettes sur le lac.


Les maïs plient sous le vent.



Encore une variante inédite pour rejoindre les crêtes, à travers les genêts.
Arrivée sur le GR7, qui fait la limite entre les départements du Rhône et de la Loire, et qui marque aussi la ligne de partage des eaux entre l'Atlantique et la Méditerranée.

Le vent est très fort sur ces crêtes, mais heureusement sans danger pour les marcheurs, car je n'ai pas vu pas de branches cassées. Ce ne devait pas être le cas quelques heures plus tard : une pointe de 128 km/h a été relevée à la station météo des Sauvages, 2-3 km plus loin,  dans la nuit de dimanche à lundi.















Belle vue côté Loire, avec le village de Saint Cyr de Valorges au premier plan, celui de Saint Just la Pendue derrière, et la Tour de Ressy sur sa butte entre les deux. 
Le ciel commence à devenir plus nuageux. La température n'a pas trop monté depuis ce matin (18°C environ).


Le terrain n'est pas très humide, mais quelques champignons apparaissent.
Arrivée au relais du chalet, où nous attend le traditionnel saucisson-patates. Avec le grand vent, le repas tourne d'ailleurs à l'épreuve tant il est difficile de manier à la fois le couteau et la fourchette, tout en essayant de garder pain, beurre, verre et barquette sur la table.

Retour au village, en passant devant le monument dressé pour les Américains qui se sont écrasés là en 1944. En photo, la stèle au bord de la route.


 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...


4 octobre 2009 

Une fois de plus, une belle journée pour marcher.


Sur la première partie, alternance de petites côtes et de descentes, avec quand même un dénivelé positif pour monter sur les crêtes.
La seconde partie est beaucoup moins vallonnée.


Une nouvelle tour blanche à Violay : ce n'est pas la Tour Matagrin, mais la centrale à béton du chantier de l'autoroute.


Belle vue sur la plaine du Forez, et Chalmazel, plus nuageux.

Enfin les crêtes, avec un bout de GR7...





Très peu de goudron sur le parcours, mais ici un chemin assez caillouteux (le chemin n'est pas fréquenté que par les marcheurs).


Arrivée sur le plateau : on a beau être en altitude (environ 800m) et en automne, les arbres sont encore bien verts.



Après l'effort ...




Après le relais, passage en forêt.



Quelques nuages inoffensifs dans un grand ciel bleu : on se croirait presqu'en été.


 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...