Photos‎ > ‎

Sainte Colombe sur Gand

6 avril 2014 :

Après la grisaille du samedi, grand soleil pour cette 30ème randonnée des "Colombes".
Le fond de l'air est un peu frais : 7,5°C.


Départ par les crêts, avec une vue dominante sur le pont Marteau, qu'on traversera plus tard.
Belle vue aussi sur la plaine du forez, et Chalmazel (en arrière-plan) où il reste encore de la neige.

Les nuages sont bien présents plus à l'ouest, comme ici derrière le village de Saint Just la Pendue.
La météo ne prévoit pas que ces nuages viennent nous embêter. Confirmé par la suite !

Le printemps s'est bien installé : les premières fleurs de genêts font leur apparition, le coucou (l'oiseau) aussi !

Le pont Marteau vu sous tous les angles.
Pour l'histoire, la construction du pont a débuté il y a plus d'un siècle.
Il a été inauguré en 1923 pour relier Régny à Balbigny.
Hauteur d'environ 50 mètres.


C'est aussi à ce niveau là que commence la montée vers le tunnel de Violay (et que se termine aussi la descente...).
Passage à 2x3 voies de l'A89.

Après une nuit fraîche et claire, forte rosée sur les végétaux qui n'ont pas encore vu le soleil.

Quelques papillons dans un joli vallon abrité du vent : il commence à faire chaud au soleil.


Une petite côte pour rejoindre le 2ème relais, et encore une autre pour atteindre le point culminant de la marche, proche de Violay.

Ensuite, descente en pente douce, pas très loin de l'autoroute, avec vue sur l'entrée du tunnel de Violay.

Après une semaine douce et ensoleillée, le manteau neigeux n'est plus uniforme à Pierre sur Haute.
Pas sur qu'il reste grand chose le week-end prochain...

Retour au village avec un festival de pissenlits dans les prés.
15,5°C à l'arrivée avec un petit vent de nord-ouest et des petits nuages inoffensifs.

3 avril 2011 :

Après le coup de chaud de la veille, où des records historiques ont été battus (plus de 25° C en plaine, voir l'édito du 3 avril sur "la météo à temps perdu"), il fait doux ce matin avec 12 °C. Le soleil brille, mais le ciel est laiteux, et on aperçoit de gros nuages noirs vers le Nord-Ouest, au delà de Roanne, qui confirment les prévisions de mauvais temps pour l'après-midi, après la marche espérons-le.
Les barrières anti-congères vivent certainement leurs derniers jours dans les champs ...

...pour laisser la place aux vaches.
Au loin, le viaduc du Gonon, qui est bien avancé maintenant. Lors de la marche de Néronde cet automne, les piles n'étaient pas encore finies.


Beaucoup de fleurs tout au long du parcours : des buissons d'aubépine, des pissenlits, des coucous rouges, des trèfles, et même des genêts.
Par contre, il faut attendre encore quelques jours pour voir les premières feuilles sur les arbres.
 


Les circuits passent tout près de l'autoroute, mais on ne la traversera pas. Les organisateurs ont du modifier les parcours à cause du chantier : il y a 2 ans, on partait du côté de Sainte Agathe et Violay, cette année, c'est plutôt vers Saint Cyr de Valorges et Saint Just la Pendue (sur la 13 km en tout cas).
Derrière le viaduc du Gonon, on aperçoit les arches du pont Marteau, qui date d'une autre époque (presqu'un siècle déjà).



Traversée d'une forêt de sapins pour redescendre dans la vallée, traverser le Gand et prendre un croissant au passage du premier relais.


Longue côte en pente douce pour remonter près de la Tour de Ressy à Saint Cyr. Sur ce versant Sud, le soleil commence à chauffer, il fait même lourd.


Heureusement, sur les crêts, le vent du Sud limite la chaleur.
Les nuages menaçants aperçus le matin ne se sont pas rapprochés, le ciel est même plus bleu qu'au départ.

Direction Saint Just la Pendue, sur des chemins très agréables, au milieux des prairies, et avec une belle vue.
Au loin (mais pas sur la photo), on aperçoit Chalmazel avec quelques traces de neige.


Une dernière côte pour remonter au village, avec un temps toujours lourd (18°C à l'arrivée).

 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...


29 mars 2009 :

Début de printemps encore un peu frisquet à Sainte Colombe sur Gand : 2°C le matin  et pas bien plus de 8 l'après-midi.

Les vaches étaient encore à l'étable, ce qui n'était pas le cas de ce lama intrigué par tant de marcheurs:



Après les brouillards matinaux, l'impression de beau temps a pris le dessus.