Photos‎ > ‎

La Loge des Gardes

Organisateur : Amicale des randonneurs Lapalissois

15 août 2016

C'est l'été, c'est les vacances, il fait chaud : on doit s'exiler sur les hauteurs de l'Allier pour trouver l'unique marche de ce week-end, dans les Monts de la Madeleine.
On est déjà haut, 1077m pour le point de départ, mais il fait à peine frais (17,5°C) et le soleil chauffe déjà.
Heureusement, la plus grande partie du circuit se fera à l'ombre des forêts.
Particularité de cette marche : on ne part pas d'un village, mais de sa station de ski (commune de Laprugne).

Les sous-bois sont rafraîchissants, les myrtilles sont à point.

Les bois limitent la vue, quelques coupes récentes dégagent un beau panorama vers l'est, plaine du Roannais, et monts du Beaujolais derrière, mais la visibilité n'est pas du tout bonne.
Au fond de la vallée on distingue l'un des barrages de Renaison.

On bascule dans la Loire.
Très bon balisage orange fluo, visible de loin.

A partir de là on quitte la forêt pour entrer sur le plateau de la Verrerie.
La partie la moins ombragée du circuit ... et donc la plus chaude !
Plateau remarquable d'abord par sa tourbière, avec un passage aménagé...

... et également par ses landes, avec les couleurs violettes des plants de bruyère.
Les troupeaux entretiennent la zone. Trop chaud pour les chèvres ...



On aperçoit derrière le parc éolien de Saint Nicolas des Biefs.
Le petit vent, bienvenu pour les randonneurs, suffit pour faire tourner les pales (44m d'envergure pour un mât de 105m). 

 Relais à la salle de la Verrerie, au départ des pistes de ski de fond de Saint Nicolas.
On se trouve dans la seule station de "glisse" du département de l'Allier.
Très bon relais avec salade de carottes, lentilles, raviolis et salade de fruits.

Retour toujours en forêt, principalement en résineux, mais aussi avec de beaux feuillus.
Pas de gros dénivelé sur le circuit, juste une petite côte avant le dernier relais.

Après le dernier relais et une salade de fruits rafraîchissante, on revient par le même circuit emprunté au départ sur les 2-3 premiers kilomètres.
Les herbes sont vertes, mais les sous-bois plutôt secs : encore pas une année à champignons !
A l'arrivée, beaucoup de monde dans les sous-bois, des Roannais entre autres, venus chercher un peu de fraîcheur.
J'ai oublié de regarder la température, à mon avis environ 25°C, bien frais en effet à comparer des 33°C mesurés au retour en passant à Roanne !

Comments