Photos‎ > ‎

Grandris


15 juin 2014

Du soleil et un grand ciel bleu, 16°C au départ : l'été n'est pas loin !
Un petit vent frais de nord nous rappelle cependant qu'on est bien au printemps.
Sur cette marche, le balisage des circuits est permanent : pas de changement donc par rapport aux éditions précédentes.
Dénivelé cumulé de 900m sur la 20 km, tarif 7€.

Après 1 ou 2 kilomètres dans les champs, on ne tarde pas à découvrir ceux qui nous accompagneront quasiment sur tout le circuit : les sapins.
Contrairement à la fraîche édition 2011, je les apprécierai davantage en cette "chaude" et lumineuse année pour leur ombre.
Quelques coupes, notamment sur les crêtes, seraient quand même les bienvenues pour qu'on puisse mieux profiter de la vue...

Les 3 relais sont bien évidemment sous les sapins !

Des champs de digitales dans les bois coupés récemment.

Les chemins sont plutôt secs, même si l'on trouve quelques rares traces de la dernière pluie du mardi.

Retour dans les champs, sur la partie commune avec la marche de Meaux-la-Montagne.


Large chemin forestier sur la ligne de crête. C'est finalement sur ces parties que l'on trouve les portions les plus plates.

Retour au village, avec 25 °C, des nuages qui se font plus présents et un vent de nord qui s'est encore renforcé.
Saucisson-patates à l'arrivée.


 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...



19 juin 2011
Dernier week-end avant l'été, mais ce matin on croirait plutôt que c'est l'automne qui arrive, avec 9 petits degrés au départ, et après une petite averse qui n'a pas du faire plaisir aux marcheurs partis avant 9h, surtout que la météo n'annonçait pas de pluie aujourd'hui.
Heureusement, les nuages vont rapidement se déchirer pour laisser de belles éclaircies.

Relativement peu de goudron sur cette marche, mais des chemins forestiers souvent ravinés dès qu'il y a un peu de pente. Les chemins sont humides, mais on trouve facilement le sec en passant sous des gros arbres ou en grattant un peu dans les bois.
Montée régulière sur la 1ère partie du circuit : on part d'environ 450 m pour arriver à 800 m sur les crêtes.
Mais comme la région est très boisée, on ne profite pas vraiment du panorama : juste une vue pendant quelques mètres sur le Mont Verdun, et un peu plus loin, un aperçu sur le lac de Cublize entre 2 arbres.
A priori les plus petits circuits (15 km et moins) ne montaient pas sur les crêtes et étaient moins boisées.

Papillon et chèvrefeuille.

Des myrtilles déjà mures, mais sans trop de goût...


Il faut redescendre des crêtes pour retrouver avec plaisir la verdure d'un pré, avec une vue dégagée du côté de la Loire, et surtout le soleil qui vient nous réchauffer. L'été n'est pas loin, mais je crois bien que c'est la seule marche du printemps que j'aurai faite entièrement en manches longues. La faute au temps (17-18°C à l'arrivée et un vent de nord-ouest rafraîchissant), mais aussi à l'ombre des sapins, qu'on doit mieux apprécier par des températures estivales de 25 °C.

Après un nouveau passage dans les bois, retour à la campagne (et au soleil) avec des fromages qu'on aurait bien aimé manger sur les relais. Car pour ceux qui n'aiment pas la charcuterie, à part le chocolat au 1er relais et des chips ensuite, il n'y a pas bien le choix. Un fruit comme une pomme n'aurait pas fait de mal non plus.
Ravitaillement des hirondelles (c'est la tête des petits qui dépasse du nid). C'est tellement rapide que je ne suis pas arrivé à prendre les parents en photo.
Vos sapins du prochain Noël. Plusieurs portions du circuits sont communes avec la marche de Meaux la Montagne. A signaler : un balisage impeccable (même s'il faut faire attention à ne pas le confondre avec celui des VTT) et une carte avec le dénivelé et même les coordonnées GPS.

Retour au village, avec des sapins presque jusqu'au dernier kilomètre... et une bonne assiette de saucisson-patates + un bout de fromage bienvenu.
Comments