Photos‎ > ‎

Brussieu

Entre Monts et Vallons, du Pancu au Rossand
Organisateur :
Pancu Rossand Environnement

12 mai 2019

Voilà une marche qui porte bien son nom : très peu de plat sur les circuits, on enchaîne les côtes et les descentes avec quelques rares portions de plat.
Résultat : presque 1000 m de dénivelé positif sur le plus grand circuit de 22 km. Certains pourront craindre, moi j'ai bien aimé !

Le ton est donné dès le départ : on grimpe au dessus du village, puis 200 m de plat à tout casser, et ensuite longue descente jusqu'au fond de vallée.

Ciel gris au départ, presqu'automnal, les brouillards accrochent les crêts au dessus de Courzieu.
Température de 10°C agréable pour marcher, bien qu'un peu fraîche pour la saison.
Il faut dire que c'est la Saint Pancrace aujourd'hui, 2 ème des 3 saints de glace...

On traverse la Brévenne, et on remonte tout de suite de l'autre côté.

On entre dans le site naturel du vallon de Rossand.

Longue montée douce et régulière à travers les sous-bois.

Les fougères bourgeonnent ...

Après un relais et un petit bout de plat, on redescend dans la vallée, face à la carrière de la Patte.
Un peu de bruit de circulation avec le trafic de la nationale.

Sitôt la Brévenne et la nationale traversées, bien sur, on remonte !
2-3 petites gouttes pour embêter et on arrive au 2ème relais, bien exposé à un désagréable vent de nord qui s'est levé.
Saucisson et patates chaudes, enfin tièdes, car vite refroidis par la bise.

Direction Brullioles ensuite, à peu près à la même altitude que le relais.
Mais bien sur, avec un vallon entre nous !

Paysage bucolique avant de traverser le village.

3ème et dernier relais aux 3 chapelles, à peu près en face de Brullioles.
Evidemment on est passé par un nouveau vallon avant d'y arriver !
Relais très venté, mais heureusement on a droit à de très belles éclaircies qui laissent passer les chauds rayons du soleil de mai.

A partir de là, même si vous êtes sur le circuit de 17km, vous avez la possibilité de prendre une boucle du 22 km (même tarif, pas de relais en plus).
On grimpe encore un peu pour avoir une belle vue sur Brullioles, juste avant une nouvelle petite averse.

A peine 100m de plat, et hop , on redescend.
On avait déjà vu quelques cerisiers, mais là on découvre vraiment des champs entiers.
Bessenay, le pays de la cerise,  n'est pas loin !

Ici des cerisiers greffés.
On ne s'attardera pas trop vers d'autres vergers, la faute à l'odeur de traitements pas très naturels.

Le vent s'est encore renforcé et forme de jolies vagues dans les céréales.
On en aurait presque le mal de mer !

Passage par le vallon des mines de Pampailly, puis encore quelques cerisiers avant d'arriver au village.
Il faudra attendre encore quelques temps avant de manger des cerises.


16°C sous le soleil au retour à la salle, et un bon fromage frais pour se remettre de tout ce dénivelé.