Photos‎ > ‎

Saint Paul de Vézelin


Organisateur :
Association des parents d'élèves

19 juin 2016


Temps plus automnal qu'estival pour ce dernier week-end du printemps.
Ciel gris avec encore quelques petites averses au départ, et température fraîche de 12°C.
On positive : au moins le pollen ne viendra pas trop nous embêter.

Heureusement la pluie s'évacue rapidement pour laisser la place à de belles éclaircies.
Circuit sans grand dénivelé sur cette 1ère moitié, entre champs bordés de quelques haies.

1er relais au château de Vézelin.
Un taboulé bienvenu, pour changer de la traditionnelle charcuterie.

Les ronces ont visiblement apprécié ce printemps pluvieux :
elles ont donné de bonnes pousses, d'1 mètre, voire même 1m50 (ou même 2 ?) pour certaines.
Prometteur pour les mûres de cet été !

Le village d'Amions sur sa butte, un point de repère visible fréquemment sur ce début de marche.

 Une ribambelle de mares, avec des grenouilles enchantées par ce printemps pluvieux.

Grenouilles


Marche très campagnarde : beaucoup d'hirondelles, qui me passent quasiment sous le nez, mais impossibles à photographier.
Les vaches prennent plus facilement la pose !

On a droit à un furtif aperçu sur les gorges de la Loire.

Malgré le vent de nord sensible, quelques coups de chaud sous les rayons du soleil.
On prend petit à petit de l'altitude, avec une vue dégagée sur la plaine du Forez au sud.

Ensuite, changement radical de paysage en basculant en direction des gorges de la Loire.
On retrouve des forêts et un relief beaucoup plus escarpé.
A nouveau un aperçu furtif sur la Loire.
Je commence à me demander s'il ne faudra pas attendre d'être au bord pour "vraiment" la voir.

Crainte heureusement rapidement dissipée en arrivant au "pêt de l'âne".
De ce belvédère, c'est une magnifique vue sur le méandre de la Loire qui nous est offerte.
Un point de vue réservé à la plus grande des 3 marches (21 km).
On ne le sait pas encore, mais on aperçoit le prochain relais, au camping sur le bord extérieur du méandre.

Descente un peu raide, mais agréable dans une belle forêt pour arriver au bord de la Loire.
Le fleuve est très calme sur cette portion puisqu'on est dans la retenue du barrage de Villerest.

Petit air de vacances avec relais en bordure du camping : vivement l'été.

Ensuite, sur la carte, on longe le fleuve.
On est en effet à 20-30 m du bord, mais c'est assez frustrant puisqu'on le distingue tout juste à travers les feuilles des arbres.
Il faut profiter de quelques arbres déracinés pour avoir une vue dégagée.

Finalement, on n'aura vraiment profité du calme du fleuve que sur quelques centaines de mètres avant le camping.
Dommage que les rives ne soient pas mieux aménagées.

Une longue côte en pente douce, dans la forêt, pour rejoindre le plateau.
Attention de ne pas écraser une autre heureuse de la pluie.

Dernière vue sur les gorges, avec le pittoresque château de la Roche.

Retour au village.
Le ciel devient plus menaçant, et laissera quelques gouttes juste après l'arrivée.
Température trop fraîche pour une mi-juin : 15,5°C.
On attend toujours l'été !