Photos‎ > ‎

Saint Jean la Bussière


Marche du pot au feu
Organisateur : Comité des Fêtes


12 janvier 2014

 
Après un début janvier très doux (où des records de "chaleur" ont été battus),  on revient 
en ce dimanche à des températures de saison avec 3 petits degrés au départ.
Ciel également de saison avec des brouillards du côté du bassin de la Saône.
Mais heureusement, à quelques kilomètres près, bien que dans le Rhône, on se trouve dans le bassin de la Loire : et là c'est le soleil qui domine !


Saint Jean se trouve sur une crête : on commence par descendre pas très loin d'Amplepuis avant de remonter de l'autre côté de la vallée, direction Cublize.
Vue sur Saint Jean après avoir traversé la vallée.


Quelques nappes de brouillard isolées ont quand même réussi à franchir la ligne de partage des eaux.


Début de circuit sans grande difficulté.
Et des chemins pas trop gras.


Passage par le lac des Sapins, à marée basse !

La plus "grande" côte du circuit, au dessus de Cublize, histoire de se réchauffer un peu, sur ce versant bien ensoleillé.
Les brouillards ne sont pas bien loin ...


Une fois sur les crêtes, ambiance plus fraîche dans les forêts de sapins, D'autant plus qu'on entre dans une nappe de brouillard.
Pas de gros dégâts, mais quand même quelques sapins cassés, suite à la neige de novembre ou à la tempête de fin décembre ? 
A mon avis ce serait plutôt le vent, car c'est surtout sur les crêtes qu'on trouve les sapins à terre.


Ambiance fraîche et humide au col de Burdet (720m), avec en plus un petit vent d'est désagréable.


La luminosité revient vite en descendant dans la vallée.
On trouve même un arbuste en fleurs ... et un âne tout content de voir tant de monde.


Passage à proximité de Marnand.


Une dernière petite côte dans les sapins avant de rejoindre les crêtes.

Retour au village en roue libre avec un vent bien sensible sur cette partie.
Les brouillards sont toujours bloqués au loin du côté du col des Sauvages.
7 degrés à l'arrivée (vers 16h30).

Beaucoup de monde à l'arrivée et un bon pot au feu qui se mérite, après une bonne vingtaine de minutes de file d''attente !