Photos‎ > ‎

Néronde

13 octobre 2013

Ambiance glaciale au départ de ce village médiéval : 1 petit degré seulement mais heureusement sous un grand ciel bleu.
C'est nettement mieux que l'après-midi hivernal de la veille, avec de la neige au sol à Violay à une dizaine de kilomètres d'ici !
    >> plus de précisions sur ce coup de froid dans l'édito de "la météo à temps perdu" des 12 et 13 octobre.

Comme il y a 3 ans, départ par le bas du village, histoire de prendre l'air frais du fond de vallée.
On se réchauffe vite avec une petite côte, sous le soleil.

Les prés à l'ombre sont encore bien gelés.
Plus loin on passera près de l'autoroute, anormalement calme. J'apprendrai plus tard qu'elle était fermée suite à un accident mortel dont le verglas serait probablement à l'origine.
Contrairement à l'édition 2010, pas de passage sous le pont Marteau ou le viaduc de l'autoroute cette année.


Un chemin bien agréable sous les rayons du soleil.

Comme en 2010, les moutons sont fidèles au poste.


Premier relais au château de Chenevoux.

A la sortie du château, les conditions météo se dégradent avec l'apparition du brouillard et d'un petit vent très désagréable avec cette humidité froide.

Content de faire une "grande" marche (plus de 20 km) à ce moment, car à la différence des petites, le circuit prend de la hauteur à travers bois.
Et plus on monte, moins il y a de brouillard, et plus il fait doux.
Résultat en sortant du bois au sommet : un grand soleil et un air relativement doux, avec une belle vue sur la mer de nuages qui stagne dans la plaine du Forez.
Au dessus des brouillards (et en dessous des nuages), on aperçoit Chalmazel avec sa piste de ski déjà enneigée !

Après une bonne soupe de courges au deuxième relais, direction Bussières avec un nouveau point de vue vers le sud cette fois.
Le vent de sud souffle, mais pas encore assez pour dissiper les brouillards de la plaine.

Dernière partie du circuit très agréable, sous le soleil et à travers champs.

Fin de la boucle sous le soleil, et presque de la chaleur avec 13,5°C.
10 octobre 2010

Pour cette randonnée des Pas Coton, départ par le bas de ce village médiéval, bien reconnaissable à son clocher "noir".


Après le grand ciel bleu et la chaleur de la veille, le temps est gris, mais il fait doux (13°C le matin et environ 18 l'après-midi). 
C'est un temps très agréable pour marcher : la température est quasi uniforme, que ce soit en forêts ou sur les versants normalement exposés au soleil.
 Pas mal de chemins bordés de haies au départ, avec des petits dénivelés.



Arrivée sur les crêtes, avec de nombreux moutons dans les prés.


Premier relais de prestige,  au château de Chenevoux, propriété de la famille Coton au XVI ème siècle, et dont l'un des membres fut confesseur d'Henri IV, et ce qui explique aussi le nom du club organisateur de la marche.
Belle et longue allée pour sortir du château.

Arrivée au pont Marteau, entre les jambes duquel doit passer l'autoroute A89.
La terre est un peu remuée à ce niveau, mais les terrassements n'ont pas encore vraiment commencé.

Rassemblement du samedi 6 novembre au pont Marteau

Le comité départemental de la Loire organise 4 petites randos en direction du pont, dans le but d'interpeller les services publics, en vue de la restauration et de la sécurisation de la traversée piétonnière du pont.
4 départs possibles :
  • Néronde à 10h place église : 4,5 km
  • Sainte Agathe en Donzy à 9h place église 7,5 km
  • Saint Just la Pendue à 10h, place de la chapelle 5 km
  • Sainte Colombe sur Gand à 10h place église, 4km
apéritif offert par le CDRP, repas tiré du sac, retour par le même itinéraire


Après une bonne soupe au relais suivant, on rejoint les crêtes, avec une autre vue sur le pont.


Même en ces endroits exposés, on ne sent aucun vent, juste un petit rafraîchissement suite à quelques gouttes pendant dix minutes (ce que la météo avait plus ou moins annoncé).
Les arbres commencent à perdre leurs feuilles, mais on trouve aussi beaucoup de fleurs dans les champs : ça compense le manque de soleil.
Les champignons, eux, sont plus rares (pas assez d'eau ? ou bien des gourmands sont déjà passés ?).


Près de Sainte Colombe sur Gand, un autre style de pont, plus moderne : les piles d'un viaduc de l'autoroute en construction.

Le retour au village se fait par des chemins très agréables sur les crêtes, avec une vue dominante sur la plaine du Forez, et Chalmazel au loin dans la grisaille.

Arrivée au village, avec une originalité : le point d'arrivée est différent du point de départ.