Photos‎ > ‎

Chambost Allières

18 mai 2014

Randonnée du fromage et du bois

Départ depuis le fond de la vallée de l'Azergues, à environ 340 m d'altitude, à partir d'Allières, l'un des 2 villages qui compose cette commune.
La 2ème moitié, Chambost, se trouve sur la colline au dessus, à 580 m d'altitude.

240 m de dénivelé donc pour commencer, puisque c'est à Chambost que se trouve le 1er relais.
Mais ce n'est qu'un quart des 1000m de dénivelé annoncés sur ce circuit de 17 km !
Une randonnée un brin "montagnarde" donc, par rapport à d'autres marches de village...
Et une bonne mise en jambes pour ceux qui voudraient aller se frotter avec "la" montagne cet été.

Une petite côte pour sortir du village, puis on monte en pente douce dans une forêt très agréable.
Il ne fait pas très chaud (11,5°C), mais étrangement on ne ressent pas vraiment de fraîcheur dans les forêts.


Au détour d'un virage, changement radical de configuration : un bon raidillon au soleil.


Belle vue sur l'autre côté de la vallée, avec le village de Grandris.
On est en plein beaujolais vert : beaucoup de plantations de sapins, et des scieries dans la vallée.
Et un point blanc au dessus de la crête : un radar météo pour la pluie.

Relais sous le préau de l'église romane de Chambost.

On monte encore un peu ...

Un passage très fleuri, mais qui aurait mérité un petit coup de débroussailleuse !
Inspection des jambes à la sortie pour s'assurer de l'absence de tiques.
Mais après une semaine sèche et plutôt fraîche, le temps ne semble pas encore propice à ces petites bêtes.

Chemin assez agréable par la suite dans des forêts de douglas pas trop épaisses.

Et à nouveau un bon petit raidillon, annoncé sur la carte avec la mention "montée difficile".
Un bon pourcentage, guère plus de 50 m de long, mais sans beaucoup d'appui du type roche ou racine.
Sur ce chemin sec, du petit gravier qui ne demande qu'à nous faire glisser en arrière.
Le genre de passage qu'il vaut mieux monter que descendre...

Une fois au sommet, on redescend assez vite après un petit kilomètre presque plat sur la route.
Une bonne descente pour faire travailler les genoux.

Traversée de l'Azergues, très calme, et sans grand débit.
Ce qui n'est pas le cas de la route qui la longe.


On profite encore de l'ombre de belles forêts avant d'arriver au 2ème relais qui se trouve dans ce hameau.
Il n'y a guère plus que les noyers (en premier plan) qui ne sont pas encore feuillés.


Après le relais, on regrette l'ombre des sapins : c'est une petite côte qui nous attend, sur un versant sud, dans les champs, sous un soleil qui cogne.

Les vaches, elles, ont préféré l'ombre des sapins.


En approchant de la crête, un petit vent bienvenu vient nous rafraîchir.


 Sur les crêtes, retour dans la forêt, avec une vue dégagée sur la vallée de l'Azergues par moments.

Et nouvelle descente pour rejoindre le fond de la vallée.
Contrairement à l'année dernière, la végétation n'est pas en retard, les coupes d'herbe ont commencé.


Retour au village où nous attendent une bonne grillade et une maxi pomme de terre.
Le tout accompagné des chants d'une chorale.
Un plateau repas qui explique en partie le tarif élevé de cette marche : 8 € pour 17 km.

Soleil ardent à l'arrivée mais température agréable : 22,5°C.