Dernières infos‎ > ‎

Vous risquez de l'attraper en randonnant

publié le 12 juin 2020 à 07:52 par rando 6942   [ mis à jour : 13 juin 2020 à 11:45 ]

Les randonnées de village sont annulées, à cause d'un virus invisible, on peut à nouveau randonner individuellement.
Si vous avez très très peu de risque d'attraper le virus en pleine nature, il faut plutôt se méfier d'une autre petite bête !

Message déjà publié les années précédentes, mais toujours d'actualité en 2020, particulièrement en ce début juin humide :

Non ce n'est pas un loup, ni un ours...

Au contraire cette bête là est minuscule (quelques millimètres), ce qui la rend d'autant plus dangereuse car elle passe presqu' inaperçue : la tique.
Toutes les tiques ne sont pas porteuses, mais elle peuvent transmettre la maladie de Lyme, avec des symptômes qui peuvent être graves.
        >> Voir à ce sujet le topo de la FFR et le site lympact

Avec le temps chaud et humide de ce début d'été, la tique est bien présente sur nos chemins, principalement dans les sous-bois.

Méfiance donc lors de la traversée de forêts avec des herbes qui vous frottent les jambes :
un petit examen rapide s'impose à la sortie du bois, avant que la bête n'ait le temps de vous piquer.

Pour en avoir fait l'expérience, voici quelques conseils personnels :

- après la randonnée, vérifier l'absence de la bête sur les jambes, et au niveau des chevilles - même si vous aviez des chaussettes.

- dans les 1 ou 2 jours suivant la randonnée, se méfier de démangeaison (genre piqure de moustique) au niveau des jambes.
Avant de se gratter, vérifier que ce n'est pas une tique qui est fixée sur la peau !
Pour la retirer, utiliser un crochet vendu en pharmacie.

- l'un des premiers symptômes de la maladie peut être l'apparition d'une tache rouge au niveau de la piqure (ou à proximité).
Cette tache indolore augmente très progressivement de taille au fil des semaines.

La confirmation de la maladie se fait par une prise de sang. Elle se soigne relativement facilement (dans les premières semaines) par un traitement antibiotique.

Un randonneur averti en vaut deux ...
Comments