Photos‎ > ‎

Frontenas

Virade de l'espoir
Organisateur : vaincre la mucoviscidose


29 septembre 2019

1er dimanche d'automne, mais l'été joue les prolongations avec un grand ciel bleu.

Petite fraîcheur ce matin, vite estompée ici en hauteur sous l'effet du soleil avec 12°C au départ, mais une mini de seulement 5°c au Breuil dans la vallée de l'Azergues à quelques kilomètres d'ici.

Pas de grand changement sur les circuits, départ par le lavoir.

La dernière fois c'était 14 km, cette année je pars sur 20km.
Ou 19 selon la carte.
Ou 21 selon certaines indications.
Bref on ne sait pas trop ...


A part quelques trop rares flèches et des kikis sur les arbres, le plus souvent le balisage est sur la route, dans une peinture bleue pas très voyante.
Et surtout que ce n'est pas toujours des flèches tracées, on a souvent juste droit à un ou 2 points de peinture bleue, voire 3 dans le meilleur des cas comme ici.

Malgré cette déception sur le balisage, le circuit est très agréable.
D'abord par le chemin du Tacot en direction du Bois d'Oingt.
Chemin plutôt ombragé et bordé de haies.


Comme en 2012, la carte indique un passage par le lotissement du Bois d'Oingt, sauf que le balisage n'y passe pas et n'est pas voyant à ce niveau.
Dur de savoir où passer : de quoi perturber plus d'un randonneur ...
Au relais suivant, on nous indiquera que ce problème avait déjà été signalé et en cours de correction.

Un peu d'eau dans les ruisseaux, on n'a pas à se plaindre de la sécheresse dans le secteur.

Après une bonne petite côte sous le chaud soleil, on arrive en bas du village de Oingt.
Contrairement à 2016 (et au tracé de la carte ! ) on ne passe pas dans le village.
Le relais ne se trouve pas au pied de la tour, mais vers l'école.

On continue ensuite de monter pour atteindre le point culminant de la marche à environ 650m.
Belle vue sur Sainte Paule (randonnée dans 2 semaines).

C'est aussi sur les hauteurs qu'on trouve des traileurs, nouveauté de cette 30ème virade.
Pas très agréable ni pour les traileurs, ni pour les randonneurs, sur ces portions étroites dans les sous-bois.

Jusqu'à maintenant on avait la vue sur l'ouest, maintenant c'est l'est, avec la plaine de la Saône et Villefranche.

On descend jusqu'à Theizé
avec vue sur le mont Verdun et au dessus, la ligne de crête des Alpes.

Les vendanges sont terminées par ici.
Il
reste quand même de nombreux raisins sur des vignes "abandonnées".

Le soleil commence à cogner fort après le dernier relais, la fraîcheur des sous-bois est bienvenue.

Le Mont Blanc est bien visible .
Pas signe de beau temps, une perturbation est en effet prévue ce soir.


Retour au village en regardant ses pieds pour ne pas louper un balisage.

Rien à l'arrivée, même pas une boisson pour se réhydrater avec les 29°C dignes d'un été.
Mais de nombreuses animations et un stand pour se restaurer : ce n'est pas vraiment une randonnée de village !


25 septembre 2016

Temps estival pour ce premier dimanche de l'automne : grand ciel bleu et 15°C au départ.
Ici vue sur le village voisin de Theizé, où l'on passera un peu plus tard.


Pendant qu'on se promène, d'autres travaillent ...
Les vendanges ont commencé la semaine dernière, une date plutôt tardive par rapport aux années précédentes (3 semaines plus tard que 2015).

Les tracteurs viennent apporter leurs raisins à la cave.

Pas de changement de circuit cette année : on monte au dessus du village, en direction de Oingt.

Relais au coeur de ce charmant village, avec une belle vue en direction de l'ouest, où un voile nuageux commence à apparaître.

Les chevaux sont mieux gâtés que les marcheurs côté rafraîchissement !

D'autres doivent se contenter de baignoires...

Passage toujours très agréable dans les buis avec un petit vent de sud qui limite la chaleur.

Vue plongeant sur la vallée de la Saône, et Villefranche.
Le temps est brumeux, il m'a tout juste semblé apercevoir le sommet du mont Blanc.

Dernier relais, bien approvisionné, avec le même menu que les précédents : des fruits frais (pêches, oranges, prunes ou raisins), un peu de chocolat, et de fromage, quelques fruits secs, et une originalité avec du saucisson d'âne.
 


Les maîs souffrent de la sécheresse, mais contrairement à d'autres secteurs du Rhône, la végétation me semble un peu plus verte ici : des orages ont du être plus productifs par là ...



Retour à travers vignes, en grapillant quelques raisins bien rafraîchissants.

26°C à l'arrivée avec un ciel qui commence à se couvrir de nuages.



 >> Retour en haut de page
 Marches du week-end prochain
 Autres marches ...



30 septembre 2012

Pas de doute, on est bien en automne : un air frais avec 11°C et surtout un ciel désespérément gris. Ambiance totalement différente de l'année dernière, où l'été jouait les prolongations (voir plus bas).
L'année dernière c'était 14 km, cette fois ce sera 20. Attention ! la bifurcation est juste après le lavoir. Il vaut mieux avoir les yeux collés sur la carte, car les flèches bleues peintes au sol sont très peu visibles, et effacées peut-être en partie par la pluie de la veille ?


Départ par les vignes au dessus du village. Ciel encore plus gris vers l'est ... sans parler du Mont Verdun et des monts du Lyonnais qui ont leurs sommets dans les brouillards.


Direction le Bois d'Oingt par l'ancienne voie du Tacot, un chemin agréable et bien ombragé par endroits (quand le soleil brille ...).
A mon grand regret, le circuit fait une petite incursion dans le lotissement du Bois d'Oingt : environ 1 km de goudron, pour ne pas voir grand chose d'autres que des maisons, et pour revenir une dizaine de mètres au dessus du chemin du Tacot : je m'en serais bien passé !







Retour à la nature...



On remonte le fond de vallée pour rejoindre Oingt, et notre premier relais.
A signaler que cette virade de l'espoir (pour lutter contre la mucoviscidose), même si elle s'en rapproche, n'est pas vraiment une randonnée de village. Le montant de l'inscription est libre, car c'est un don. Autre différence, seulement 3 circuits (9, 14 et 20 km) et un nombre de relais (3) identique sur la 14 et la 20 km ... et un balisage qui ne vaut pas celui des randos de villages ! Pas grand chose à dire par contre au niveau ravitaillement : ils sont bien fournis, avec des fruits (oranges, prunes...) ce qui est plutôt rare, et même de la brioche (qui remplace le pain suite à un souci du boulanger).



Direction les hauteurs, avec un panorama en direction de la vallée de l'Azergues et des monts de Tarare. Le ciel est plus clair dans cette direction du nord-ouest, même si l'on aperçoit quelques nappes de brouillard sur les sommets.


A la redescente, la pluie, faible mais continue, fait son apparition.
Les paysages sur cette marche sont finalement assez variés : de la vigne bien sur, mais aussi des forêts et des champs.
Attention, les pierres dorées c'est joli, mais c'est glissant quand c'est humide !


Après Theizé, retour à travers les vignes, où la récolte s'annonce exceptionnellement faible cette année après l'humidité de l'été et des passages de grêle.



Vue sur Theizé, et les sommets au dessus par où nous sommes passés, et qui sont maintenant dans les brouillards.


Retour à Frontenas, toujours sous la pluie qui ne s'est pas arrêtée, et une température qui n'a pas bien monté depuis le départ : 12,5 °C.




25 septembre 2011

Pour ce premier dimanche de l'automne, c'est l'été qui continue : déjà 15°C au matin dans ce village du Beaujolais bien exposé au soleil levant, et un ciel presque tout bleu, mis à part quelques nuages vers l'est.
Cette "virade de l'espoir" n'est pas inscrite sur le calendrier ffrp, mais le principe est celui des rando-villages, à l'exception du prix qui est au libre choix du participant : c'est en fait un don qui est versé à l'association "vaincre la mucoviscidose".
A quelques mètres près, Frontenas (360 m) sera le point le plus bas du circuit, qui prend la direction des hauteurs de Oingt et Theizé, qu'on voit sur la photo.

Il reste encore quelques raisins (bien sucrés) dans les vignes.

On prend de l'altitude en pente douce, au milieu des vignes et de quelques sous-bois bien rafraîchissants,

pour arriver à hauteur du village d'Oingt, classé parmi les plus beaux villages de France.

Du village, vue panoramique sur l'ouest du Beaujolais (Ternand, Saint Véran) et les monts de Tarare.
C'est aussi là que se trouve le premier relais, bien garni, avec même des oranges prédécoupées. Pas de problème non plus sur les autres relais, on peut juste regretter que le le "menu" soit à peu près le même à chacun d'entre eux (tranches de saucisson par exemple).

Encore une petite côte pas méchante pour atteindre le sommet du circuit (650m), avec une vue dominante sur le village d'Oingt.

Passage agréable sur les hauteurs avec un peu de vent, des prairies et des buis qui nous protègent du soleil (sentier commun avec la marche du Bois d'Oingt).

Descente jusqu'au col du Bansillon, avec ensuite une belle vue sur la vallée de la Saône et Villefranche. Le temps est beaucoup trop brumeux pour apercevoir le Mont Blanc.

Après une descente caillouteuse pour arriver à Theizé et son château, on retrouve des chemins plus tranquilles à travers les vignes, et la chaleur, qui reste bien supportable : le soleil n'est plus aussi ardent qu'en été.


Retour au village, avec 26°C, et quelques nuages qui bourgeonnent sur les monts du Beaujolais.


Comments